3 conseils pour améliorer votre grip de golf

Du putter au driver en passant par les fers, le grip est la chose la plus importante dont vous devez vous soucier. Vous auriez beau avoir les meilleurs clubs du monde que ça n’y changerai pas grand choses avec un grip incorrect. Certains golfeurs ont parfois tendance à négliger cet aspect de leu jeu. Pourtant l’impact d’un bon grip sur vos frappes de balles se fera directement ressentir.

C’est pourquoi je vous propose ici de corriger les 3 erreurs de grip les plus fréquentes chez le golfeur.

De débutant à golfeur aguerri il n’est jamais mauvais de reprendre les bases. Un peu de technique peut faire de grandes différences sur le parcours. Un bon grip vous permet de gagner en distance avec votre driver, en précision avec vos fer et en efficacité au putting alors pourquoi s’en priver.

Le problème : position de la main gauche

Si je dois donner un seul conseil aux joueurs moyens, en particulier à ce qui font du slice ou qui manque de distance, c’est de réaliser l’importance du placement de la main gauche sur le grip. La main gauche est le premier point de contact entre le club de golf et le joueur. C’est l’assemblage essentiel pour pouvoir armer les poignets et swinguer correctement. Le problème, c’est que l’impression un bon grip peut-être trompeuse, ce qui est apparemment correct peut-être en réalité défectueux.

Impossible de le savoir sans ouvrir les doigts et jeter un coup d’oeil à l’intérieur de votre main ou plus précisément de votre gant. Observez bien votre grip de main gauche. Prenez le club de golf comme à votre habitude, ouvrez la main et vérifier la position du club. Si le manche traverse votre paume, je vous parie volontiers que votre poignet gauche a bien du mal à s’armer correctement.

Ce défaut coûte à la fois distance des précision. La preuve de votre erreur se traduit souvent par une usure rapide du gant au niveau de la partie charnue de la paume de main. Personne n’a envie de changer de gant constamment.

La solution: un bon grip pour un bon swing

Prenez une position détendue, penchez vous en avant, les bras naturellement relâchés. Vous constaterez que les paumes de mains sont légèrement orientées vers l’intérieur.

Prenez un club de golf et placez le le long des doigts de la main gauche, avec la face de club parallèle au dos de l’avant bras. En même temps, placez le pouce directement sur le sommet du grip, ou légèrement sur la droite, sans l’allonger sur le grip. Pour obtenir un bon effet de levier pendant le swing, un pouce “court” est plus efficace qu’un pouce allongé sur le grip.

Avec ce nouveau grip, tenez le club de golf devant vous. Vous devez seulement apercevoir deux ou trois articulations des doigts et du dos de la main. Et mieux sentir le poids de la tête de club.

Mais la véritable différence est dans l’intérieur de la main. En ouvrant à nouveau les doigts, vous comprendrez mieux. Le manche repose maintenant en diagonale, entre la base de l’auriculaire et le milieu de l’index. Bien qu’il s’agisse encore un peu d’une position dans la paume, cette meilleure prise sur le club améliore la souplesse du poignet, et permet un armement efficace, pour délivrer un maximum de vitesse au moment de l’impact.

différentes étapes grip golf

Le problème : position de la main droite

Dans un bon swing de golf, les deux côtés du corps ont un rôle tout aussi important. Pour parvenir à ces symétries, les mains doivent travailler ensemble.

En effet c’est un problème pour beaucoup de joueurs naturellement droitier. Ils ont tendance à tenir le club dans la paume de la main droite comme si c’était un marteau. Autrement dit, la main droite domine la main gauche. Bien qu’une telle prise de club donne une impression de puissance, elle crée une série de problèmes qui annulent, de fait, toute puissance pendant le swing. Le plus grave, c’est que la main droite arrache le club du sol, détruisant ainsi l’amplitude et le rythme du mouvement.

Un départ saccadé modifie l’alignement de la face de club et oblige à forcer avec le haut du corps dès le début de la descente pour pouvoir revenir dans la balle.

Pour réunir efficacement les deux mains, la main droite doit être placé dans ce que l’on appelle une position neutre, pour pouvoir profiter un mouvement coordonné des deux mains et du corps.

La solution : Tenez le club avec les doigts

Pour de meilleures sensations, et une meilleure liaison avec la main gauche, la prise de main droite s’effectue principalement avec les doigts. Le manche repose en diagonale, de la base de l’auriculaire au milieu de l’index. En refermant la main droite, le pouce gauche est complètement recouvert par la partie charnue située sous le pouce de la main droite.

De plus en tenant le club, vérifiez que les mains sont à présents parallèles. On doit à présent voir un léger espace entre l’index et le majeur de la main droite. L’index est ainsi accroché au club dans ce que l’on appelle une position de “gâchette” à, son extrémité touchant celle du pouce droit. Ainsi l’index et le pouce pourront apporter le maximum de sensations dans la main droite. Bougez un peu la tête de club et vous sentirez ce que je veux dire.

Que vous adoptiez le grip superposées, le grip interlocking où le grip baseball (à 10 doigts), cette manière de prendre le club réduit largement le risque d’arracher la tête du club au démarrage, elle amène les mains à travailler ensemble.

grip main gauche

Le problème : relâchement du grip pendant le swing

Avez-vous déjà senti un relâchement du club pendant le swing ? Si oui, alors le problème est grave. Tout relâchement des mains conduit instinctivement à devoir “regripper” à un moment quelconque, ce qui fausse l’alignement de la tête de club avant l’impact. Frapper correctement la balle relève alors du hasard.

La plupart du temps, la perte de contrôle du club se produit au sommet de la montée, elle est particulièrement fréquente chez les joueurs ayant tendance à faire de “l’overswing“. En règle générale, ce défaut peut avoir de origines : soit le pouce droit relâche sa pression sur le pouce gauche, soit la main gauche décolle du grip.

La solution : les points de pression

Aucun enseignant digne de ce nom ne vous conseillera d’étrangler votre club. Cependant, pour le contrôler, certains points de pressions spécifiques qui sont nécessaires.

Alors voici l’un de mes conseils : à l’adresse, les trois derniers doigts de la main gauche doivent entourer fermement l’extrémité du grip : leur travail et d’assurer une position constante de la main gauche. De la même manière, la ligne de vie dans la paume de la main droite doit légèrement presser le pouce gauche. Enfin, vous devez sentir une pression de l’index droit autour du grip. L’ensemble du grip est alors verrouillé.

Pour vérifier ces points de pression pendant l’ensemble du swing, voici un moyen facile, il vous suffit d’utiliser quelques longues herbes. Placez les entre les derniers doigts de la main gauche et la main droite (sous le club), en passant par l’espace entre le pouce droit une pouce gauche (sur le club). De nombreuses vidéos et conseils à ce sujet sont disponibles sur le web si vous souhaitez en savoir plus.

Une fois le grip bien en place, tapez quelque demi-coups avec vos clubs, en conservant constamment la pression pendant tout le mouvement, de manière à ce que les brins d’herbes restent en place. A la fin du mouvement, vérifiez que les mains occupent toujours la même position qu’à l’adresse. Avec des pleins swing, vous commencerez à sentir les bénéfices d’un bon contrôle du club.

points pression grip golf

Vous avez désormais les clés entre vos mains pour corriger vos erreurs avant de vous rendre à nouveau sur le parcours. N’oubliez pas que importe le club: driver, bois, fers, putter, le grip est primordial dans la réussite de votre coup.