7 conseils à l’adresse au golf

adresse golf

La position

Le problème : mauvaise position à l’adresse

Dans mon enseignement, j’essaie de simplifier le golf, mais il faut bien passer par une petite leçon de géométrie, à propos des “angles” du corps.

Parmi tous les “angles” que l’on peut observer dans un swing de golf, les plus importants sont définis à l’adresse. De fait, la qualité de la position statique détermine largement la qualité du mouvement du corps et son équilibre. Si les angles sont corrects au départ, il sera plus facile de les maintenir pendant toute la durée du swing. Une position solide est une condition nécessaire pour bien jouer.

Malheureusement, de nombreux amateurs se penchent au-dessus de la ceinture, d’autres font le dos rond. Certains fléchissent complètement les genoux, d’autres raidissent les jambes, et la plupart rentrent le menton dans la poitrine dans un effort désespéré pour “garder la tête sur la balle”. Si tout cela vous rappelle quelque chose, vous n’avez quasiment aucune chance de pouvoir faire un bon swing. 

Mais ne vous sentez pas trop coupable. Les meilleurs joueurs du monde ont parfois des problèmes de posture. En fait, neuf fois sur dix, leurs problèmes de jeu viennent d’une mauvaise position à l’adresse.

La solution : Établir et maintenir les bons angles

L’exercice proposé doit d’abord être effectué sans club, en partant d’une position générale du corps. Pour commencer, tenez-vous droit, les pieds un peu orientés vers l’extérieur, la distance entre les pieds (avec la majorité des clubs) n’étant pas supérieur à la distance entre les épaules. Fléchissez légèrement les genoux jusqu’au moment ou vous sentez les poids du corps au niveau de la plante des pieds. Sortez un peu le postérieur, le dos relativement droit, tout en gardant le menton dégagé.

Jusque là, tout va bien. Laissez pendre les bras comme si vous teniez un club, avec le haut des bras un peu collés au corps. Enfin, relevez un peu le niveau de la hanche et de l’épaule gauche. Décontractez tout le côté droit, ce qui fera légèrement descendre l’épaule droite.

C’est tout. L’angle de la colonne vertébrale et le centre de gravité sont en bonne position. Si vous vous sentez gêné, c’est probablement correct ! 

Vérifiez régulièrement cette position devant un miroir et comparez-la avec celle des pros que vous voyez à la télévision. Avec un peu d’entraînement, vous serez aussi à l’aise qu’eux.

Le problème : Tension excessive à l’adresse

Comme tout le monde, vous vous êtes un jour retrouvé devant la balle sans être sûr de rien. Sinon d’une multitude de questions : «Est-ce le bon club? Suis-je bien aligné? Le vent va-t-il dévier ma balle? Pourquoi mon dernier coup était-il si mauvais ? “”On appelle cela «paralysie par excès d’analyse “”

En réalité, quand l’esprit est troublé, le corps réagit par la tension. C’est particulièrement remarquable à l’adresse, la tension se loge dans les bras, les épaules et le cou. Vérifiez vous-même : prenez le club et tenez-le devant vous. Si vous pouvez sentir dans les doigts le poids de la tếte de club, tout va bien. Sinon, vous êtes trop tendu, la tension remonte jusqu’aux épaules.

La solution : Claquez, détendez, pour libérer le swing

La tension tue le golf. Elle détruit tout espoir de réaliser un swing bien fluide. Il est capital de décontracter le corps à l’adresse. Mais attention : être relâché à l’adresse ne signifie pas tenir mollement le club. Après tout, il est possible d’avoir une ferme poignée de main sans avoir les bras tendus. C’est pareil avec un club de golf. Serrez la main sur le grip et gardez les bras souples.

Essayons. Sans club, prenez votre position à l’adresse. Laissez tomber les bras devant vous, écartez-les puis claquez les mains. Recommencez. Plusieurs fois. Toute tension doit maintenant avoir disparu. Prenez maintenant un club en essayant de conserver cette sensation de souplesse du haut du corps. Les jambes et les pieds doivent être «légers », comme s’ils reposaient sur une mince couche de glace.

En swinguant le club au ralenti, prêtez attention au poids de la tête de club, sentez comme elle est «lourde» dans les bras. Une fois bien enregistrée cette sensation de la tête de club, effectuez des swings à vitesse normale, tapez quelques pleins coups en conservant le menton levé pour éviter la tension des épaules. Souvenez-vous : plus le corps est décontracté, plus le rythme du mouvement sera bon, plus vous serez en mesure de donner de la vitesse à la tête de club.

L’alignement

Le problème : Mauvais alignement du club à l’adresse

C’est peut-être évident, mais il est beaucoup plus facile d’envoyer la balle vers l’objectif si la face de club est orienté vers lui. Élémentairement peut-être… Facile à réaliser, pas vraiment.

Au golf, le problème est que l’on se trouve souvent en position latérale pour frapper la balle. Par conséquent, les yeux peuvent donner l’impression d’un club aligné vers l’objectif, alors qu’il ne l’est pas. Si la face de club est mal orientée, il faudra des compensations dans le swing pour ramener la balle en ligne. Ce qui crée évidemment des problèmes.

En général, les joueurs qui ont tendance à aligner leur face de club à droite de l’objectif font du hook. Plus leur balle part à gauche, plus il s’alignent à droite. C’est la même chose pour ceux qui font du slice. Afin de corriger les effets de gauche à droite, ils s’alignent de plus en plus à gauche. Dans tous les cas le problème se nourrit de lui-même.

La solution : Pour aligner facilement la face de club

Voici un exercice simple pour un meilleur alignement de la face de club. Placez d’abord un club au sol, en ligne avec l’objectif. Ensuite avec un stance et un grip normaux, tenez votre club devant vous en vérifiant que la tête est exactement verticale.

L’étape suivante exige une certaine attention. Sans modifier l’angle de la face de club, abaissez-la de manière à ce qu’elle forme un angle droit avec le shaft placé au sol. Si le résultat vous paraît bizarre, ce que vous n’étiez pas aligné correctement.

exercice alignement golf

Répétez cet exercice plusieurs fois. Passez ensuite à l’étape suivante. Remplacez le club au sol par une balle, et essayez de frapper quelques coups. Vérifiez bien que la face de club est perpendiculaire à la ligne de jeu, même si, au début, la balle ne part pas très droit. Instinctivement, vous adopterez votre mouvement. Avec un peu de temps vous n’aurez plus à vous occuper de cet alignement de club.

Le problème : Mauvais alignement du corps à l’adresse

Jouer au golf, ce n’est pas comme tirer un coup de fusil, ou vous avez le confort de regarder la cible en face. Au golf, le corps est à aligné sur la gauche de la balle, obligeant à regarder l’objectif sous un certains angle. Ce n’est pas toujours facile.

Il y a deux manières de mal faire. Certains joueurs alignent le spieds directement vers la cible. Ce qui en soit est une erreur. Ils ne prêtent aucune attention à l’alignement des hanches et des épaules, sans parler bien sûr de celui du club. D’autres bricolent leur alignement pour compenser les erreurs. Par exemple, un joueur dont la trajectoire de club est extérieur-intérieur avec une face de club ouverte fera du slice. Après avoir envoyé quelques balles dans les bois à droite, il imaginera qu’il peut s’arranger de son slice en s’orientant encore plus à gauche. Une faute pour corriger une faute, si l’on peut dire…

C’est le cas de l’oeuf et de la poule. Un mauvais alignement provoque t-il un mauvais swing, ou l’inverse ? Quoi qu’il en soit, il faut reconstruire un swing sur de bonnes bases. L’une d’entres elles, c’est un alignement correct du corps à l’adresse.

La solution : l’alignement parallèle

Pour comprendre le principe d’un bon alignement le meilleur moyen est de se référer à l’image de rails de chemin de fer. Orientez la face de club vers la cible sur le rail du haut, et placez vos pieds parallèlement, sur le rail du bas. Les yeux, les épaules, les hanches et les genoux doivent être alignés comme les pieds. C’est le point de repère fondamental.

Pour parvenir à une position “square” du corps, entraînez-vous à la maison le long d’un mur. Au practice, placez un club au sol devant vos pieds pour représenter ce “rail”, ce sera votre guide. 

alignement golf

De plus, vous constaterez qu’il est plus facile d’obtenir un alignement correct si vous regardez votre objectif en tournant la tête. De telle manière que vos yeux le regardent “par dessous”. Si vous faites l’erreur de relever la tête pour vérifier votre alignement, vous pouvez compromettre celui du haut du corps. 

Problème : défaut d’alignement des bons joueurs

Quelle que soit leur technique, les bons joueurs parviennent instinctivement à envoyer leur balle vers l’objectif. Mais chaque chose à un prix : plus ils effectuent de compensations, plus leur swing sera fragile sous pression. Bien sûr, un bon golfeur peut vivre avec ses erreurs, mais il ne réalisera jamais son potentiel si son mouvement est défectueux.

En général, les mauvais coups des bons joueurs se dirigent vers la gauche. Pour compenser, ils prennent une position fermée à l’adresse, s’alignent à droite de l’objectif. Dans une telle position, l’épaule droite est en position très basse. Ce qui amène la ligne des yeux à droite de l’objectif, avec la tête trop en arrière de la balle.

Le golfeur peut alors, soit tirer la balle vers la ligne de jeu, soit utiliser à l’excès les mains pour ramener la face de club perpendiculaire à la ligne de jeu. Il peut réussir, mais les deux possibilités exigent une exactitude absolue. Sans véritable garantie de réussite.

défaut joueur de golf

La solution : dégagez la place pour jouer facilement

Si vous envoyez la balle à gauche, vous devez vous aligner davantage à gauche, et surtout pas à droite. Je vous conseille de prendre une position plus ouverte, afin de dégager la place voulue pour libérer tranquillement le club dans la ligne de jeu, quand le corps pivote à l’impact.

Essayez cette routine très simple. Avec la poitrine ouverte, orientée vers la gauche de l’objectif, arrivez devant la balle avec la seule main droite. Ensuite, en conservant la position du côté droit, placez la main gauche sur le grip. Vous allez vous sentir bancal, comme si vous tapiez une balle en descente, en étant orienté à gauche. Ne paniquez pas, cette exagération vient du changement radical par rapport à votre ancienne position.

La balle

Le problème : mauvaise position de la balle 

Il vous est sûrement arrivé de mal jouer et d’entendre un de vos partenaires suggérer que votre balle est trop en avant ou trop en arrière stance. il a peut-être raison, mais considérez cet avis avec prudence. La position de la balle peut être le résultat d’une compensation, à cause d’un mauvais chemin de la tête de club, et le simple fait de la modifier ne servira à rien.

Une position correcte de la balle pour un joueur peut très bien ne pas convenir à un autre. Tous les joueurs sont différents mais, en général ,  un bon joueur n’aime pas jouer la balle trop en arrière du tance, et un joueur moyen ne devrait pas la jouer trop en avant.

Prenons l’exemple d’un bon joueur dont le chemin de club est trop intérieur-extérieur à l’impact (avec un angle d’attaque très plat). Fatigué de taper des hooks prononcés, de pousser la balle à droite ou de topper un peu la balle, il va instinctivement placer la balle plus en arrière du stance pour compenser ce chemin de cub défectueux. c’est pour lui la seule manière de tapper correctement la balle.

Un joueur qui tape de l’extérieur vers l’intérieur va chercher une compensation similaire. En général, le slicer incorrigible se sent mieux avec la balle en avant du stance, c’est pour lui la seule manière de parvenir le défaut de son mouvement.

Ainsi, on peut dire que la position de la balle est le reflet de la manière dont on swingue le club. Ceci dit, s’il est impossible de taper de bons coups de golf avec des compensations, j’estime qu’un peu de travail pour se donner des bases correctes est toujours payant.

La solution : bien placer la balle

Laissez-moi vous avertir que ces corrections ne peuvent se faire isolément. Un “slicer” qui place sa balle en arrière de stance doit également veiller à ramener la tête de club à l’intérieur. C’est la seule façon de faire disparaître le slice.

On peut dire la même chose pour un joueur qui lutte contre le hook. Placer la balle plus en avant du stance sera inefficace sans travail simultané sur le chemin du club. Ce dernier devra être plus en ligne en arrivant sur la balle.

Dans tous les cas, la qualité de la frappe de balle et la trajectoire des coups pourront être irréguliers, au début. Tenez-en compte. A plus long terme, moins vous ferez des compensations dans votre swing, plus vous serez régulier.

Utilisez ces conseils comme un pense-bête : un joueur de haut niveau utilisant le bas du corps de façon agressive doit placer la balle à hauteur du talon gauche pour jouer un bois, et une balle plus au milieu pour un fer. Un joueur de handicap plus élevé doit placer la balle au milieu des pieds pour jouer un fer, et un peu plus en avant pour un bois.

Ces idées rapides devraient vous permettre d’avoir un mouvement plus tranchant et plus descendant avec un fer, et un mouvement plus ascendant avec un bois.

Les pieds

Le problème : Pieds trop écartés

Pour une raison que j’ignore, les joueurs qui ont un stance trop large sont bien plus nombreux que ceux dont le stance est trop étroit. Une explication possible : nombre de joueurs associent un stance large avec une plus grande stabilité et une plus grande puissance. C’est une erreur.

En réalité, un stance large amène seulement à restreindre la liberté du mouvement et le transfert de poids. Plus encore, il conduit à une grande tension du bas du corps, ce qui amène le haut du corps à prendre une part exagérée dans la frappe de balle. 

En résumé, toute l’harmonie des pieds, des jambes, des bras et du corps est compromise, ce qui oblige à “”taper”” dans la balle, au lieu d’effectuer un mouvement fluide à travers elle.

La solution : Stable et mobile, avec un stance plus étroit

Règle générale : l’écartement des pieds doit être assez large pour assurer un bon équilibre, et assez étroit pour permettre le transfert de poids et un pivot facile du corps.

stance golf

Bien entendu, la largeur du stance dépend du club utilisé. Pour les grands coups (disons du fer 5 au driver), je vous conseille d’adopter un écartement des pieds similaire à celui des épaules. Pour les autres clubs, plus le club est court, plus l’écartement des pieds est réduit.

Avec un stance moins large, le travail des pieds et du bas du corps va considérablement s’améliorer, ainsi que le rythme général et l’équilibre de votre mouvement.